Insémination artificielle

Insémination artificielle

L’insémination artificielle est un procédé très simple. En général, on la réalise pendant la courte période de l’ovulation, quand la fertilité de la femme se situe au moment le plus élevé du mois.

Dans les traitements d’insémination artificielle, l’on dépose les spermatozoïdes dans l’utérus pour obtenir la fertilisation de l’ovule à l’intérieur des trompes de Fallope et l’on arrive à ce que le processus ressemble le plus possible à la conception naturelle.

Pour identifier le moment où l’insémination artificielle a le plus de possibilités d’être couronnée de succès, nos gynécologues effectuent un suivi exhaustif du cycle de la patiente grâce à deux ou trois contrôles échographiques transvaginaux.

Le degré de maturité des follicules est étudié par des analyses du niveau d’œstradiol dans le sang : c’est l’hormone produite dans les follicules responsable de la croissance de l’utérus, des trompes de Fallope et du vagin.

Comment réalise-t-on le contrôle de l’ovulation?

Généralement, on réalise des échographies à partir de 6 ou 7 jours après le début de la menstruation afin de pouvoir évaluer aussi bien la taille des follicules que leur nombre.

Dans une fonction ovarienne normale, les femmes développent un seul follicule par cycle sur les 8 ou 10 qui commencent à se développer. Quand on commence un traitement d’insémination artificielle, l’on induit la croissance de davantage de follicules par une stimulation ovarienne douce.

Chez des femmes à l’ovulation normale, on peut réaliser ce traitement hormonal ; cependant, avec la stimulation ovarienne, les probabilités de succès augmentent considérablement, puisqu’elle permet de mieux contrôler le cycle et fomente la réceptivité de l’endomètre.

L’on obtient la stimulation ovarienne grâce aux médicaments hormonaux à petites doses.

Les normes d’administration sont prescrites en fonction des caractéristiques de chaque patiente et peuvent être modifiées au fur et à mesure de l’évolution du traitement en fonction des résultats des contrôles.

Comment réalise-t-on la capacitation et la sélection des spermatozoïdes?

Pour réaliser la capacitation des spermatozoïdes et sélectionner les spermatozoïdes, on effectue des contrôles personnalisés sur chaque patiente pendant 48 heures de l’ovulation pour programmer le moment de l’insémination intra-utérine. De la sorte, on synchronise le moment adéquat pour que l’homme fournisse l’échantillon de sperme. Pour ce faire, on réalise un processus de capacitation, en sélectionnant les spermatozoïdes présentant le plus grand potentiel pour arriver à la fécondation. Notre laboratoire d’andrologie prépare l’échantillon de sperme et écarte les échantillons présentant le moins de possibilités.

Peut-on réaliser l’insémination artificielle avec le sperme d’un donneur?

L’insémination est dénommée conjugale (IAC) si les spermatozoïdes proviennent du compagnon, quand les problèmes de fertilité masculine ne sont pas très importants. Quand on est en présence de problèmes graves dans la qualité du sperme du compagnon, l’on doit avoir recours au sperme d’un donneur pour mener à bien l’insémination artificielle. Dans les cas où la patiente n’aurait pas de compagnon ou que les deux patientes seraient du même sexe, l’on a recours à des donneurs présentant des caractéristiques physiques similaires à celles de la réceptrice ou de la compagne, dont le groupe sanguin est identique ou compatible. La donation de sperme en Espagne est entièrement anonyme. Comme le précise la loi espagnole sur la donation de gamètes, les donneurs doivent être majeurs et maintenir un strict contrôle de leur état de santé pour écarter toute pathologie congénitale ou génétique ou toute infection à transmission sexuelle.

Quand réalise-t-on l’insémination?

Une fois étudiés le cycle de la femme et le meilleur moment pour réaliser le transfert, un rendez-vous est pris pour mener à bien l’insémination. Pour ce faire, on utilise une canule de transfert d’embryons très fine comme moyen de transport afin de placer le sperme à l’intérieur de l’utérus et que les spermatozoïdes se dirigent vers l’ovule pour le féconder. Cette intervention ne requiert pas d’hospitalisation, se fait entièrement au niveau ambulatoire, est indolore et n’oblige pas à être au repos, ni à suspendre les activités quotidiennes.

Quelle efficacité possède l’insémination artificielle?

Le taux de grossesse accumulé après 4 cycles atteint 60 % en insémination artificielle conjugale et 80 % avec un donneur. Ces pourcentages peuvent varier en fonction de l’âge de la patiente et des conditions spécifiques de chaque femme. À l’Unité de Reproduction Vistahermosa, chaque cas est analysé personnellement en vue du plus grand taux de succès.